• Increase or decrease font size
    • Print

Tokai Guitars LS 195 S : Pucelle_Dabidjan's user review

"Guitar World Champion for money. The missing link between trad and RI Gibs!" 9 (9/10)

this automatic translation has not been verified yet
Product bought new in October 2009

Characteristics 9/10

Before beginning this test. I would again emphasize the fact that I belong - Ni Protokaieux clan, who think that their smoke the Tokai Gibson breakfast - Ni Antigibsonniens clan, family expanding, probably by some bitter torments that to cross the mark in the dying decade. Rather it is a pleasure to offer you the test instrument so successful.

Objective analysis: Guitar made in Japan. Body into a piece of Brazilian mahogany (even from the series RI Gibs), bookmatched flamed maple top (probably 2), rosewood fingerboard, abalone trapezoid markers, Gotoh hardware, bone nut, knobs and wire and cable high-level , comes with box.

Analysis: Once the box open, we are surprised to discover a beautiful instrument. The finish is almost military, he exudes a sense of stability. Those familiar with Gibson know that if the brand makes beautiful guitars (in fact often more beautiful than the Tokay) is not necessarily the stability that is obvious on the beautiful American.

The shaping of the handle surprises by its high quality (see below), the quality of the wood affects both. And for once, the table is carved from a maple graining which is far from being ugly and the sunburst is pretty successful <strong>(which is far from always the case</strong> that we <strong>tokai</strong> accustomed in recent years "and Vômiburst Clownburst "of all edges). For a price of 1400 euros, delivered and released, the price / performance ratio is almost unimaginable. 1400 euros guys! For a guitar of this caliber, nobody around me can not believe. [9] One can hardly do better. If I want chipotte, I would say the box is not the marmoset at Gibson and it dépoile already. In return, the tokai box is more compact, lighter and just as hard.

You will find some pictures in Media section of this product

view / edit source

Avant de commencer cet essai. J'aimerais encore souligner le fait que je n'appartiens - Ni au clan des Protokaieux, qui pensent que leurs tokai fument les Gibson au petit déjeuner - Ni au clan des Antigibsonniens, famille en pleine expansion, probablement aigrie par les quelques tourments qu'à traversé la marque dans cette décennie mourante. C'est plutôt un vrai plaisir de vous offrir le test d'un instrument si réussi.

Analyse objective : Guitare fabriquée au japon. Corps en une pièce d'acajou brésilien (même provenance que les séries RI de Gibs), table érable flammé bookmatched (probablement 2a), touche palissandre, repères trapézoïdaux en abalone, hardware gotoh, sillet en os, potards et câblerie de très haut niveau, livrée avec case.

Analyse subjective : Une fois le case ouvert, on est surpris de découvrir un bel instrument. La finition est presque militaire, il se dégage une impression de stabilité. Ceux qui connaissent bien Gibson savent que, si la marque fait de magnifiques guitares (d'ailleurs souvent plus belles que les tokai), c'est pas forcément la stabilité qui saute aux yeux sur les belles américaines.

Le façonnage du manche étonne de par sa grande qualité (lire plus bas), la qualité du bois de touche aussi. Et pour une fois, la table est taillée dans un érable au veinage qui est loin d'être moche et le sunburst est plutôt réussi ce qui est loin d'être toujours le cas pour tokai qui nous habitué ces dernières années au "Vômiburst et Clownburst" de tout bords). Pour un prix de 1400 euros, livrée et dédouanée, le rapport performance/prix est presque inimaginable. 1400 euros les gars ! Pour une gratte de ce calibre, personne dans mon entourage n'en revient.

[9] On peut presque pas faire mieux. Si je veux chipotter, je dirais que la moumoutte du case n'est pas au niveau Gibson et qu'elle dépoile déjà. En contrepartie, le case tokai est plus compact, plus léger, et tout aussi dur.

Vous trouverez quelques images dans la rubrique Media de ce produit

Utilization 8/10

And yes, as glimpsed earlier, more compact box may contain fewer things. In fact, there will not be enough room for a big strap + jack + a tuner. By-cons, if you roam a lot, you will appreciate the size and weight of the craft over content.

<strong>The handle is undeniably part of this guitar worship.</strong> I&#39;m just upset by the quality of touch. Here, Tokai wanted to move away from what is usually found on the ls series of midrange. You can find a handle cut into the size 60&#39;s Gibson slim type (no I&#39;m not kidding), the resemblance is striking. The luthier who had fashioned fairy fingers. The denominator is the most suitable <strong>"sensual"!</strong> Successful integration of all the frets, setting the hair but very low original (not please everyone). The frets are those found on old custom (you know, the lp nicknamed "fretless wonder ")... So models "small" ... it kills and routed at the same time! The hardness of play on this instrument is good, without reaching the Tokai 59RI ls360 or gibson that are real references on the subject. Meanwhile, it can really go on the ropes, which is not worse.

The guitar is very heavy. Count 4.8 pounds for mine (with no relief, I said holes and others). This has an important influence on the sound as we shall see below.

The varnish is very good, I have no evil for slippage, even with sweating all goes well. I regret the absence of a color-type "stain" and the nitro lacquer that was still up to 2007. Admittedly, Gibson does not, but it&#39;s really the best method on this kind of instrument.

<strong>The tuning is very good, efficient and stable. At this price level and so also impressive, it&#39;s very very rare.</strong> The race of knobs is also very good. The range of action of its past is very high because they behave very linear offer corrective measures throughout their rotational spectrum. Note that they all possess a small witness perfectly viewable from the control station, which can always find its settings quickly.

[8] Yes it is an lp, and the ergonomics of that particular (you know, I&#39;m not a drawing) can ensure a higher score. But this is my grade for a lp.

view / edit source

Et oui, comme entrevu plus haut, le case plus compact peut contenir moins de choses. En fait, il n'y aura pas assez de place pour une grosse sangle+un jack+un accordeur. Par-contre, si vous bourlinguez beaucoup,vous apprécierez les dimensions et poids plus contenu de l'engin.

Le manche est indéniablement la pièce culte de cette guitare. Je suis tout simplement renversé par la qualité du toucher. Ici, Tokai a souhaité s'éloigner de ce qu'on trouve habituellement sur les séries ls du milieu de gamme. On trouve un manche taillé dans le format 60's Gibson slim taper (non je ne déconne pas), la ressemblance est frappante. Le luthier qui l'a façonné a eu des doigts de fée. Le dénominateur le plus adapté serait "sensuel" ! Bonne intégration de toutes les frettes, réglage au poil mais très bas d'origine (ne plaira pas à tout le monde). Les frettes sont celles qu'on retrouve sur les vieilles custom (vous savez, sur les lp surnommées "fretless wonder")... donc des modèles "small"... ça tue et déroute en même temps ! La facilité de frettage et la dureté à jouer cet instrument sont bonnes, sans atteindre la tokai ls360 ou la gibson 59RI qui sont de vraies références en la matière. Parallèlement, ça permet de rentrer vraiment dans les cordes, ce qui n'est pas plus mal.

La guitare est très lourde. Comptez 4.8 kilos pour la mienne (sans aucun allègement, trous et consorts je précise). Cela a une influence importante sur le son comme nous le verrons plus bas.

Le vernis est de très bonne qualité, je n'ai aucun mal pour le glissage, même avec de la transpiration tout se passe bien. Je regrette toutefois l'absence d'une couleur de type "stain" et le vernis nitro qu'on trouvait encore jusqu'en 2007. Certes, Gibson ne le fait pas non plus, mais c'est vraiment le plus beau procédé sur ce genre d'instrument.

L'accordage est très bon, efficace et stable. A ce niveau de prix et de manière aussi bluffante, c'est très très rare. La course des potards est elle aussi très bonne. La plage d'action de ses derniers est très élevée car ils se comportent de manière vraiment très linéaire est offrent des mesures de correction sur tout leur spectre de rotation. Notons qu'ils possèdent tous un petit témoin, parfaitement visualisable depuis le poste de commande, ce qui permet de toujours retrouver ses réglages rapidement. 

[8] Oui c'est une lp, et l'ergonomie particulière de cette dernière (que vous connaissez, je vous fais pas un dessin) ne peut assurer une note plus élevée. Mais c'est ma note maximale pour une lp.

Sounds 10/10

When empty, always a surprise. The guitar shows introvert with a warmth, turned instead to a medium low and medium thick with a lot of grain. The highs are nicely softened, bass, although very present, do not unnecessarily pours down. With a larger wrist pulse, we find a tendency of the instrument to twang, no collapse or crimson sound.

<strong>The handle is particularly vivid for a lp,</strong> especially in sections 1-5, you can feel the guitar live at each pulse but without exaggeration, as is sometimes the case.

Plugged the guitar then flew to a very high level. It took me a few days before the woods do, but then I lived through truly exceptional. The qualities of the instrument vacuum are still there, but we also hear very clearly the grain typical of this type of instrument, richly grainy. We often talk about "mushy" when speaking of his lp. Tokai on this, it does not bleed, it stirs. I also note a very homogeneous behavior. The notes are part of something here that tumbles like a carpet. It&#39;s hard to hear a little more each note exactly, yet all the sound is still there. It&#39;s just that it does not sound like laser cut on the warrior, Vigier, PRS, Music Man and other dean cs.

I had the honor to try / own several Les Paul, as well as tokai gibson. Like all the lp, this guitar has its own character as another instrument, yet the same series, will not necessarily. What is unique about the mine, this is a trend more nervous. The sound ignites when the wrist is boost a little stronger for those who want a sound example, you can go to quell the videos of Doug Aldrich. The behavior is very clear in this.

Now talking about what may upset in more than one, <span style="text-decoration: underline;">the microphones!</span> Yes, they are clearly good, but lack the personality of a good old bang or a seymour. They are gentler on the easel, and more gaineux right for the bridge, but we try to end the sound that Gibson is a little lacking here. I installed a <strong>59 PAF r éédition original</strong> Amber pickups in neck and bridge position <span style="text-decoration: underline;">(the</span> sensation in the guitar world in 2009). With the rise of micro, forget <strong>there&#39;s no words, the fan will cry lp.</strong> I assure you.

It can attack a wide range of styles with this instrument. Sensitivity to touch and versatile side opens many doors. But no kidding, where Miss smoke anything that comes along, it&#39;s rock! This guitar excels in the registry vintage to modern rock.
<strong>[10] absolution from his lp. You can still find better, certainly, but then is: guitar luthier large (Nik Huber Feline Ruokangas), Navigators, Jet, Tokai 3xx series or some old gibson lp special manufactured in the good all days of the mark . I insist on the plan sound quality, this guitar is between the standard lp tratiional and RI.</strong>

view / edit source

A vide, toujours la surprise. La guitare se montre introvertie avec un son chaleureux, plutôt tourné vers un médium et bas médium épais avec beaucoup de grain. Les aigus sont agréablement adoucis, la basse, bien que très présente, ne s'épanche pas inutilement vers le bas. Avec une plus grande impulsion de poignet, on découvre une tendance de l'instrument à twanger, sans aucun écroulement ou cramoisissement du son.

Le manche est particulièrement vivant pour une lp, surtout dans les cases 1 à 5, on sent vraiment la guitare vivre à chaque impulsion mais sans exagérer comme c'est parfois le cas.

Branchée la guitare s'envole alors à un très très haut niveau. Il m'a fallu quelques jours avant que les bois se fassent, mais ensuite j'ai vécu des moments vraiment exceptionnels. Les qualités de l'instrument à vide sont toujours là, mais on entend très clairement aussi le grain typique de ce type d'instrument, richement graineux. On parle souvent de "baveux" quand on parle du son de lp. Sur cette tokai, ça ne bave pas, ça grouille. Je note aussi un comportement très homogène. Les notes font ici parti d'un tout qui déboule comme un tapis. On peine un peu plus à entendre exactement chaque note, pourtant tout le son est toujours là. C'est simplement que le son n'est pas découpé au laser comme sur les warrior, vigier, prs, music man et autres dean cs.

J'ai eu l'honneur d'essayer/posséder plusieurs LesPaul, aussi bien de tokai que de gibson. Comme toute les lp, cette guitare a son propre caractère qu'un autre instrument, pourtant de la même série, n'aura pas forcément. Ce qui est unique sur la mienne, c'est une tendance plus nerveuse. Le son s'enflamme dès que le poignet donne une impulsion un peu plus vigoureuse, pour ceux qui veulent un exemple sonore, vous pouvez allez mâter les vidéos de Jimmy Page avec sa LP. Le comportement va dans très clairement dans ce sens.

Maintenant parlons de ce qui pourra en fâcher plus d'un, les micros ! Oui, ils sont clairement bons, mais n'ont pas la personnalité d'un bon vieux paf ou d'un seymour. Ils sont plus doux pour le manche, plus gaineux et droit pour le chevalet, mais on cherche au final le son Gibson qui fait un peu défaut ici. J'ai installé un PAF 59 réédition originale de Amber pickups en position manche et chevalet LA sensation dans le monde de la guitare en 2009). Avec cette monte de micro, oubliez, y'a plus aucune comparaison avec ce qui se fait dans cette gamme de prix et l'écart avec la traditionnal se creuse.

On peux attaquer un large panel de styles avec cet instrument. La sensibilité au toucher et le côté polyvalent ouvre de nombreuses portes. Mais, sans déconner, là où Mademoiselle fume tout ce qui se présente, c'est le rock ! Cette guitare excelle dans le registre rock vintage à moderne. Les amateurs de clean seront aussi arrivé à leur but avec cette mesure de tuning, les amber offrent énormément de lumière et de respiration, qui va avant tout se remarquer dans cet exercice.

[10] L'absolution en son de lp. Tu peux encore trouver mieux, certes, mais ensuite c'est : gratte de grand luthier (Nik Huber, Feline, Ruokangas), Navigators, Jet, Tokai 3xx ou certaines séries spéciales de lp gibson anciennes fabriquées dans les tous bons jours de la marque. J'insiste, sur le plan qualité sonore, cette guitare se trouve entre la lp standard traditional et une RI. Et encore, c'est une affaire de goût, je préfère nettement son comportement lors de l'attaque à celui d'une RI.

Overall Opinion 8/10

I own this instrument since a few months. It is certain that my opinion will change over time. Despite the fact that I am user of three beautiful guitars, Tokai that brought me what I wanted to recover from sales (forced) from my old LP. I can, again, support my opinion on many possessions and testing of LP guitars. I, indeed, long sought an instrument of this type that gives me satisfaction (8 years).

Yes with good pickups, this guitar is more expensive! Yes, Switzerland and Japan are in the same economic space so that virtually pays no VAT on this instrument! Yes it was balanced!

And then?

Find me a new instrument in store, which for 1400 euro brings as much happiness? You need to get up early and stay up late for years.

[8] Yes, because despite everything. LP aficionados will see in this tokai a step towards ultimate LP. However, this guitar offers a real interest. First for the Turners, who have an LP that exudes stability and providing a feast for less covetousness. Then the professionals who are broke can finally afford that kills the sound for their album.

view / edit source

Je possède cet instrument depuis maintenant quelques années. Et mon avis évolue avec le temps. Cet instrument, déjà bluffant à la base, a commencé une espèce de mutation sonore. Les aigus se sont encore un peu plus ouverts, les sons se ressentent encore un peu plus le long du manche, le toucher où le frettage n'ont rien perdu de leur superbe. Cette guitare ne sera jamais aussi douce et flûtée qu'une Gibson RI, mais elle n'en est plus loin. Sa verve sonore, en revanche, est unique. Malgré le fait que je sois utilisateur de trois très belles guitares, cette Tokai m'a apporté ce que je voulais retrouver depuis la vente (forcée) de mon ancienne lp. Je peux, de plus, appuyer mon avis sur de multiples possessions et essais de guitares LP. J'ai, en effet, longuement recherché un instrument de ce type qui me donne entière satisfaction (8 ans).

Oui avec des bons micros, cette guitare coûte plus cher ! Oui, la Suisse et le Japon sont dans le même espace économique si bien qu'on ne paye quasiment pas de tva sur cet instrument ! Oui il était soldé !

Et alors ?

Trouvez-moi un instrument neuf, en magasin, qui pour 1400 euros apporte autant de bonheur ? Vous devrez vous lever tôt et vous coucher tard pendant des années.

[8] Oui, car malgré tout. Les aficionados de LP ne verront dans cette tokai qu'une étape vers une LP ultime. Pourtant, cette guitare offre un réel intérêt. D'abord pour les tourneurs, qui auront une LP qui respire la stabilité et qui attiseras moins les convoitises. Ensuite chez les professionnels fauchés qui pourront enfin se permettre le son qui tue pour leurs albums. J'insiste sur le dernier point, j'ai eu plusieurs demandes de studios de la région pour que je leur prête cet instrument (qui commence à être connu dans la région).
Images linked to this review Images linked to this review