The T.bone RB100
The T.bone RB100

Ribbon Microphone by The T.bone

Users' review: Average mark of 2.5/5 for 3 reviews

The T.bone RB100 : miconmac's user review

3 (3/10)

this automatic translation has not been verified yet

Characteristics 1/10

Made by Alctron ) return false; "rel =" nofollow "target =" _blank "> http://www.alctron-audio.com/encpShow.asp?id=122, ( http://www.alctron-audio.com/encpShow.asp?id=122, ) the RB100 Tbone is inspired by the famous Royer R- 121: engine-long tape format that is integrated in a tube equipped with side openings to slots.
The microphone comes in a wooden case, impractical (the clasp does not close ...) and with a suspension spider is not correct as it looks ....
The XLR is a bit difficult because to some proportionate force to connect / disconnect the cable.

The ribbon microphones are deemed very fragile. A site specializing in customing microphones ( http://www.oktavamodshop.com/product_info.php?cPath=1_24&products_id=90 ) estimates that there are almost a micro-ribbon Alctron which is sold in two failed. And that's unfortunately what I found myself out of the box, the RB100 proved both very sensitive to noise and yet the least attempt reconciliation of the source. As it was unusable ...
According to what I feared, this problem was the tape that is not sufficiently tight, banging against the magnets and the internal protective grilles. I decided not to return to Toto and try to repair it myself.

When you open the microwave, it is surprising in its simplicity: there is really nothing but a strip of aluminum that is between two magnets, plus a small transformer just before the XLR connection. Disassembly is easy: two screws to remove the cap, and two connection points desoldering.
There are two essential things to know before you "operate" a motor tape:
1. Do not use steel tools that will stick violently to the magnets. Screwdriver and plastic clamps required!
Even with adequate equipment, the risk of deforming or tearing the tape is large, since the aluminum is very thin (much more brittle than the foil is coated with chocolate bars ;-)
2. find a system that allows you to manipulate the tape without risking too much stress. Indeed, the tape is rolling, we risk the "smooth" and thus cause it to lose its elasticity just trying to reach. More on "unfolds" the tape and the more it loses its acoustic properties.
In other words, the operation is dangerous ... or the need to conveniently control the voltage level of the tape so that its resonance frequency is correct .... In any case, what is done in Royer (see http://www.royerlabs.com/royertour.html ) All indications qu'Alctron does not care to adjust the tension of their micro-ribbons ... It may also explain the small price of these tapes Chinese ...

I think I was very lucky: despite having slightly twisted ribbon and realized too late that I was a spirit of resolve, it appears that the microphone works (PHEW!). I had me try several times, but the noise characteristic of a relaxed tape is gone: I can now turn the microphone from one side to another without hearing this wicked klang!
However, it is likely that my microphone does not work optimally.
And yet ....

view / edit source

Fabriqué par Alctron ); return false;" rel="nofollow" target="_blank">http://www.alctron-audio.com/encpShow.asp?id=122, ( http://www.alctron-audio.com/encpShow.asp?id=122, ) le Tbone RB100 est inspiré du fameux Royer R-121 : un moteur à ruban long-format qui est intégré dans un tube munis d'ouvertures latérales à fentes.
Le micro est livré dans un étui-bois peu pratique ( le fermoir ne ferme pas...) ainsi qu'avec une suspension araignée qui n'est pas si correcte qu'elle en a l'air....
La prise XLR est un peu mal proportionnée puisqu'on doit un peu forcer pour brancher / débrancher le cable.

Le micros à ruban sont réputés très fragiles. Un site spécialisé dans le customing de micros ( http://www.oktavamodshop.com/product_info.php?cPath=1_24&products_id=90 ) estime qu'il y a quasiment un micro-ruban d'Alctron sur deux qui est vendu défaillant. Et c'est malheureusement ce que j'ai pu constaté moi-même: à peine déballé, le RB100 s'avèrait à la fois peu sensible et pourtant bruyant à la moindre tentative de rapprochement de la source. En l'état il était inutilisable...
Conformément à ce que je craignais, ce problème venait du ruban qui n'étant pas suffisamment tendu, cognait contre les aimants et les grilles internes de protection. J'ai décidé de ne pas le renvoyer à tOtO et tenter de le réparer moi-même.

Lorsqu'on ouvre ce micro, on est surpris par sa simplicité: il n'y vraiment rien d'autre qu'une bande d'aluminium qui oscille entre 2 aimants , plus un petit transfo juste avant la connexion XLR. Le démontage est aisé : 2 vis pour enlever le capuchon, et 2 points de connexion à déssouder.
Il y a 2 choses essentielles à savoir avant d'"opérer" un moteur à ruban:
1. ne pas utiliser d'outils en acier qui viendront se coller violemment aux aimants. Tourne-vis et pinces en plastique obligatoires !
Même avec un outillage adéquat, le risque de déformer ou de déchirer le ruban est grand, puisque cet aluminium est extrêmement fin ( beaucoup plus friable que le papier alu dont on enrobe les tablettes de chocolat ;-)
2. trouver un système qui permet de manipuler le ruban sans risquer de trop tirer dessus. En effet, le ruban étant ondulé, on risque de l' "aplanir" et donc de lui faire perdre son élasticité en tentant justement de le tendre. Plus on "déplie" le ruban et plus on lui fait perdre ses propriétés acoustiques.
Autant dire que l'opération est périlleuse ... sans compter qu'il faut idéalement pouvoir controler le niveau de tension du ruban de manière à ce que sa fréquence de résonnance propre soit correcte.... C'est en tout cas ce qui est fait chez Royer ( cf http://www.royerlabs.com/royertour.html ) Tout indique qu'Alctron ne se soucie guère de régler la tension de leur micro-rubans... Ca peut aussi expliquer le petit prix de ces rubans chinois...

Je pense avoir eu beaucoup de chance: malgré avoir légérement tordu le ruban et compris trop tard que j'étais entrain de l'aplanir, il s'avère que le micro fonctionne ( OUF !! ). J'ai du m'y reprendre à plusieurs fois, mais le bruit caractéristique d'un ruban détendu a disparu : je peux maintenant tourner le micro d'une face à l'autre sans entendre ce méchant klang !
Cela dit, il est plus que probable que mon micro ne fonctionne pas de manière optimale.
Et pourtant....

Overall Opinion 5/10

I already knew a little sound characteristic of a ribbon mic bet a Beyer M500 (see http://microphone-ruban.beyerdynamic.audiofanzine.com/produits/avis/index, ProductID, 37029.html ( http://microphone-ruban.beyerdynamic.audiofanzine.com/produits/avis/index,idproduit,37029.html ) ) that sounds in beautifully its kind: a very flat response curve, a transparent dream treble of a smooth and exceptionally pure ... but very little bass response.
What immediately surprised me with the RB100, is to find about the characteristics of the Beyer, but in the grave: the RB100 produces a low depth, purity and warmth to pale all the microphones I know! In fact, I find this "gravity" very special sound that reminds me of the old radio tube of my grandfather ;-).
on the other hand, there was immediately a huge deficiency in the acute ...
Fortunately, something "magical" with the tapes is that you can without distorting or even ugly signal of the original: even drawing a huge bump in the highs, the microphone responds so positively believed to hallucinate: no appearance of saturation, no acidity, no imbalances .... just a sound that does not tire of twisting in all directions ;-) Whatever the biases of color, it responds and it's still music even if "extrapolle" treble that did not exist at the base .

We will always keep the sound texture is really special ... In fact, particularly in relation to part-condenser microphones, we did not like this feeling of "intrusion" in the heart of the sound source ... Sound tape is pregnant, it is dynamic, but ... - How to say? - .... "Modest"? In any case, in order to capture the sound that the "noble".
There are people who argue that a micro-strip is able to erase the chops of a voice, or weakness of a song. I think the feeling is that a micro-strip that does what you want to give him, he does not try to fill these clean "sound boxes" as a capacitor with a tendency to do so. Is the anti-thesis, for example, a AKG 414 (see http://microphone-statique-transistor.akg.audiofanzine.com/produits/avis/index, ProductID, 41811.html ( http://microphone-statique-transistor.akg.audiofanzine.com/produits/avis/index,idproduit,41811.html ) )

However, a micro-strip as the RB100 quite tricky to use:
There first the proximity effect, which requires very strong to maintain a certain distance from the source. It is even less manageable than the microphone has a very low output level. The 61dB of Solo610 are far from enough to get a clean sound. So - like all the tapes "passive" microphone preamp with very demanding one puts behind. If you are relatively tolerant to the report s / n, an Onyx preamp go to capture a voice .... but will not be sufficient to transplant a folk, for example.
I still recover more 2dB sensitivity by simply removing the small grilles bonded magnets. This is a "modified" simple and effective but has its downside, however ...
For the other weakness of RB100 is that it supports the "drafts": even by superimposing two anti-pops, the breath of the voice can be violent "boomer" the microphone. You have to be especially careful that risk every time to relax a little the ribbon.
So it's a microphone that is extremely sensitive to mechanical pressure (but that seems very well stand the sound pressure)

The last point may be problematic for the suspension rather than the RB100 himself, he seems to suffer from hypersensitivity to sub-bass. The least not in the studio, the mere fact of keeping the foot of the microphone in his hand causing a hum. I prefer to suspend the XLR cable than using the clip even though it is less convenient. Strange as it may seem, the best is still to put the microphone vertically on a flat surface. Posed "on the head", the RB100 is much quieter ... provided that the support is not itself driver of infra-low ....

I remember my RB100 is not in perfect condition: maybe with a little luck I could have save me the inconvenience ...
N'entamment inconvenience, however, not my enthusiasm for micro-ribbons. Fortunately though, that it costs only € 77. ...

view / edit source

Je connaissais déjà un peu le son caractéristique d'un micro à ruban pari un Beyer M500 (cf http://microphone-ruban.beyerdynamic.audiofanzine.com/produits/avis/index,idproduit,37029.html) qui sonne magnifiquement dans son genre: une courbe de réponse très plane, une transparence de rêve, des aigus d'une douceur et d'une pureté exceptionnelle...mais très peu de réponse dans les graves.
Ce qui m'a immédiatement surpris avec le RB100, c'est de retrouver à peu près les caractéristiques du Beyer, mais dans les graves : le RB100 produit des basses d'une profondeur, d'une pureté et d'une chaleur à faire pâlir tous les micros que je connais ! En fait, je retrouve cette "gravité" tout à fait particulière qui me rappelle le son de la vieille radio à lampe de mon grand-père ;-).
Par contre, on note immédiatement une carence énorme dans les aigus...
Heureusement, le truc "magique" avec les rubans, c'est qu'on peut égaliser sans dénaturer ou enlaidir le signal d' originel : même en dessinant une énorme bosse dans les aigus, le micro répond tellement positivement qu'on croit halluciner: pas d'apparition de saturations, pas d'acidité, pas de déséquilibres.... juste un son qu'on ne se lasse pas de tordre dans tous les sens ;-) Quelque soit le partis-pris de coloration , ça répond et ça reste musical même si on "extrapolle" des aigus qui n'existaient pas à la base.

On gardera toujours cette texture sonore qui est vraiment particulière ... En fait, et notamment part rapport aux micros-condensateur, on n'a pas du tout cette sensation d'"intrusion" au cœur de la source du son... Un son ruban, c'est prégnant, c'est dynamique, mais c'est ... - comment dire ?- .... "pudique" ? C'est en tout cas à manière de capter du son qui a de la "noblesse" .
Il y a des gens qui soutiennent qu'un micro-ruban est capable de gommer les défauts d'une voix, ou les faiblesse d'un chant. Je pense que cette sensation vient du fait qu'un micro-ruban ne prend que ce qu'on veut lui donner, qu'il ne cherche pas à remplir ces propres "cases sonores" comme un condensateur à tendance à le faire. C'est l'anti-thèse, par exemple d'un AKG 414 ( cf http://microphone-statique-transistor.akg.audiofanzine.com/produits/avis/index,idproduit,41811.html )

Cela dit, un micro-ruban comme le RB100 assez délicat à utiliser:
Il y d'abord cet effet de proximité très marqué qui oblige à maintenir une certaine distance par rapport à la source. C'est d'autant moins facile à gérer que le micro a un très faible niveau de sortie. Les 61dB du Solo610 sont loin d'être suffisant pour obtenir un son propre. C'est donc - comme tous les rubans "passifs" un micro très exigeant avec le préampli qu'on y met derrière. Si on est relativement tolérant au rapport s/n, un preamp Onyx ira pour capter une voix.... mais ne sera pas suffisant pour repiquer une folk , par exemple.
J'ai tout de même récupé plus de 2dB de sensibilité en enlevant simplement les petite grilles de protection collées sur les aimants. C'est un "modif" simple et efficace mais qui a néanmoins son revers...
Car l'autre faiblesse du RB100, c'est qu'il ne supporte les "courants d'air" : même en superposant 2 anti-pops, le souffle de la voix peut faire violemment "boomer" le micro. Il faut être d'autant plus attentif qu'on risque à chaque fois de détendre un peu plus le ruban.
C'est donc un micro qui est extrêmement sensible à la pression mécanique ( mais qui semble très bien supporter la pression acoustique )

Le dernier point problématique concerne peut-être plutôt la suspension que le RB100 lui-même: il semble souffrir d'une hypersensibilité aux infra-basses. Le moindre pas dans le studio, le seul fait de maintenir le pied du micro dans sa main provoque une ronflette. Je préfère donc le suspendre par le cable XLR que d'utiliser sa pince même si c'est moins pratique. Aussi bizarre que ça puisse paraitre, l'idéal est encore de poser verticalement le micro sur une surface plane. Posé "sur la tête", le RB100 est beaucoup moins bruyant ... à condition que le support ne soit pas lui-même conducteur d' infra-basses....

Je rappelle que mon RB100 n'est pas dans un état irréprochable: peut-être qu'avec un peu plus de chance j'aurai pu m'éviter ces désagréments...
Désagréments qui n'entamment pourtant pas mon enthousiasme pour les micros-rubans. Heureusement quand même que celui-ci ne coute que 77€. ...
N / A
N/A
N / A
N/A