• Increase or decrease font size
    • Print

Kurzweil DMTi : rick49's user review

10 (10/10)

this automatic translation has not been verified yet

Characteristics 10/10

The DMTI is a digital format converter fairly universal, with generation / clock resynchronization.

It can handle 4 inputs and 4 digital outputs stereo formats, and can route each other very freely through the selectors on the front. These I / O formats:
- KDS (Kurzweil specific): 1 input and 1 output
- AES / EBU: 2 inputs and 4 outputs
- S / PDIF Optical 1 input and 1 output, coupled with the first entry and the first output AES / EBU
- ADAT or TDIF with one of two optional cards

It can serve as master clock generator (word clock) and sample rate converter. It thus has an input and an output word clock (in NLC).

Each selector on the front is a digital bus output, and allows you to select which input bus is connected. The stereo pairs of output formats are all connected together. For example, the Stereo 2 out on both the AES / EBU 2, Bus 3-4 of the optional ADAT or TDIF (denoted MDM) and the stereo bus output KDS B (to cascade two DMTI, or out to an effects processor or a Kurzweil K2600).

Notes specific to K2500/K2600:
- KDS entry vehicle is also in the other direction on a stereo bus output (connected to the first switch) to the digital input card of a sampling K2500/K2600 if it is equipped
- For use with a DMTI K2500, it must be equipped with the optional KDFX; for use with a K2600, it must be equipped with the optional DIO-26
- The K2600 only (not K2500), we can use the output of the KDS DMTI to inject information about the 4 internal stereo bus it

A fifth selector selects the clock source to use as reference for all outputs. All input signals are then resynchronized on the clock (with possible conversion of sampling frequency), which is extremely convenient.

To clarify things a bit, here is a concrete example of use in my studio. FYI, I own a Yamaha 02R console with ADAT and TDIF cards, one of KDFX K2500X provided and thus the KDS interface, and a few other instruments in digital output (S760, E6400 and ASR-10).

ADAT output and the output clock (word clock) of the DMTI are connected to corresponding inputs of the 02R.
The K2500 is connected to the cable DMTI KDS (which is nothing other than a VGA cable for PC) bus carrying the four digital stereo.
The output of ADAT E6400 (which is equipped with the optional one) is plugged into the ADAT input of DMTI, and S / PDIF outputs S760 and the ASR-10 on the AES / EBU inputs of DMTI.

With this system, can be connected on 8 of the 02R channels allocated to any of the card ADAT digital inputs of DMTI example is the 4 bus K2500 if you want to simultaneously record four of his instruments without any mixing, the same goes for the E6400, a mix of all instruments connected (eg, a bus K2500, E6400 2 bus, the S760 and the ASR-10) ...
The huge advantage is that as DMTI resynchronizes everything and can generate its own clock (which is also much cleaner than the internal clock of 02R), there are no clocks to worry about of a particular instrument, and no more "clicks". In addition, by connecting the word clock of the corresponding input of the soundcard (I have a MOTU 2408 Mk2), a digital channel is perfectly synchronized.

It is therefore the ideal system to work with a digital mixer or sound card equipped with digital inputs. If my 02R was equipped with AES / EBU and ADAT not (I bought it used), I could use the AES / EBU outputs of DMTI.

These features are therefore a very interesting, almost unique in the market (the proposed rates in hand) and not necessarily restricted to owners K2500/K2600. Just a small defect that can be annoying for certain configurations: it works only up to 48 kHz. In addition, Kurzweil is unclear, even contradictory, on the maximum resolution of DMTI used with K2500. The manual says it works DMTI up to 26 bits from the K2500 (which works by default for 20-bit digital output), but the KDFX says the resolution does not exceed 16 bits. Where is the truth? I simply do not know, I left the K2500 20-bit mode and everything works ...

view / edit source

La DMTi est un convertisseur de formats numériques assez universel, avec génération/resynchronisation d'horloge.

Elle peut gérer 4 entrées et 4 sorties numériques stéréo de différents formats, et peut router les unes sur les autres très librement grâce aux sélecteurs en façade. Ces E/S sont aux formats :
- KDS (spécifique Kurzweil) : 1 entrée et 1 sortie
- AES/EBU : 2 entrées et 4 sorties
- S/PDIF optique : 1 entrée et 1 sortie, couplées avec la première entrée et la première sortie AES/EBU
- ADAT ou TDIF avec l'une des 2 cartes en option

Elle peut servir de générateur d'horloge maîtresse (word clock) et de convertisseur de fréquence d'échantillonnage. Elle possède donc une entrée et une sortie word clock (en BNC).

Chaque sélecteur en façade correspond à un bus numérique de sortie, et permet de sélectionner quel bus d'entrée y est relié. Les paires stéréo en sortie de tous les formats sont reliées ensemble. Par exemple, le bus stéréo 2 sort à la fois sur la sortie AES/EBU 2, le bus 3-4 de la carte optionnelle ADAT ou TDIF (notée MDM) et le bus stéréo B de la sortie KDS (pour cascader deux DMTi, ou sortir vers un processeur d'effets Kurzweil ou un K2600).

Remarques spécifiques aux K2500/K2600 :
- l'entrée KDS véhicule également dans l'autre sens le bus stéréo 1 de sortie (relié au premier sélecteur) vers l'entrée numérique de la carte sampling d'un K2500/K2600 si ce dernier en est équipé
- pour utiliser la DMTi avec un K2500, ce dernier doit être équipé de l'option KDFX; pour l'utiliser avec un K2600, ce dernier doit être équipé de l'option DIO-26
- sur le K2600 uniquement (pas le K2500), on peut utiliser la sortie KDS de la DMTi pour réinjecter les informations sur les 4 bus stéréo internes de celui-ci

Un cinquième sélecteur permet de choisir la source d'horloge à utiliser comme référence pour toutes les sorties numériques. Tous les signaux d'entrée sont alors resynchronisés sur cette horloge (avec éventuellement conversion de fréquence d'échantillonnage), ce qui est extrêmement commode.

Pour préciser un peu les choses, voici un exemple concret d'utilisation dans mon studio. Pour info, je possède une console Yamaha 02R avec des cartes ADAT et TDIF, un K2500X pourvu du KDFX et donc de l'interface KDS, ainsi que quelques autres instruments à sortie numérique (S760, E6400 et ASR-10).

La sortie ADAT et la sortie horloge (word clock) de la DMTi sont connectées aux entrées correspondantes de la 02R.
Le K2500 est relié à la DMTi par le câble KDS (qui n'est autre qu'un simple câble VGA de PC) véhiculant les 4 bus stéréo numériques.
La sortie ADAT du E6400 (qui est équipé de la carte optionnelle correspondante) est branchée sur l'entrée ADAT de la DMTi, et les sorties S/PDIF des S760 et ASR-10 sur les entrées AES/EBU de la DMTi.

Grâce à ce système, on peut connecter sur les 8 voies de la 02R affectées à la carte ADAT n'importe lesquelles des entrées numériques de la DMTi, par exemple soit les 4 bus du K2500 si l'on veut enregistrer simultanément 4 de ses instruments sans tout mélanger, soit la même chose pour le E6400, soit un panachage de tous les instruments connectés (par exemple, 1 bus du K2500, 2 bus du E6400, le S760 et l'ASR-10) ...
L'énorme avantage, c'est que comme la DMTi resynchronise tout et peut générer sa propre horloge (qui est d'ailleurs bien plus propre que l'horloge interne de la 02R), il n'y a pas à se préoccuper des horloges de tel ou tel instrument, et finis les "clicks". De plus, en branchant la word clock sur l'entrée correspondante de la carte son (j'ai une MOTU 2408 Mk2), toute la chaîne numérique est parfaitement synchrone.

C'est donc le système idéal pour travailler avec une console numérique ou une carte son pourvue d'entrées numériques. Si ma 02R avait été équipée d'entrées AES/EBU et non ADAT (je l'ai achetée d'occasion), j'aurais pu utiliser les sorties AES/EBU de la DMTi.

Ces caractéristiques en font donc un appareil très intéressant, quasiment sans équivalent sur le marché (aux tarifs proposés en occasion) et pas forcément réservé aux possesseurs de K2500/K2600. Juste un petit défaut qui peut être gênant pour certaines configurations : il ne travaille qu'à 48 kHz au maximum. De plus, Kurzweil n'est pas très clair, voire même contradictoire, sur la résolution maximale de la DMTi utilisée avec un K2500. Le manuel de la DMTi indique qu'elle travaille jusqu'à 26 bits du côté K2500 (qui fonctionne par défaut en 20 bits pour les sorties numériques), mais celui du KDFX affirme que la résolution ne peut pas dépasser 16 bits. Où est la vérité ? Je n'en sais strictement rien, j'ai laissé le K2500 en mode 20 bits et tout fonctionne ...

Overall Opinion 10/10

This small device (brand new very expensive at the time, but much more affordable in hand) has revolutionized the way I work, since it allowed me to completely homogenize my digital home studio, keeping up to signals in the digital conversions without parasites, and managing digital clocks with great efficiency (often a nightmare for owners of such studio).
Highly recommended to all owners of digital consoles, not least for his word clock generator often more stable than the internal clocks of the consoles, while remaining much cheaper than a dedicated generator certainly more effective, but rather reserved for the wealthy studios because of its price. And if you have a more K2500/K2600 is happiness, especially since the D / A converters of the K2500 is not what is the best in my opinion ...

view / edit source

Ce petit appareil (vendu neuf fort cher à l'époque, mais beaucoup plus abordable en occasion) a complètement révolutionné ma façon de travailler, puisqu'il m'a permis d'homogénéiser totalement mon home-studio numérique, en conservant un maximum de signaux dans le domaine numérique sans conversions parasites, et en gérant les horloges numériques avec beaucoup d'efficacité (c'est souvent le cauchemar des possesseurs de ce genre de studio).
Je le recommande chaudement à tous les possesseurs de consoles numériques, ne serait-ce que pour son générateur de word clock souvent bien plus stable que les horloges internes des consoles, tout en restant beaucoup moins cher qu'un générateur dédié certes encore plus efficace, mais plutôt réservé aux studios fortunés en raison de son tarif. Et si vous avez en plus un K2500/K2600, c'est le bonheur, surtout que les convertisseurs N/A du K2500 ne sont pas ce qui se fait de mieux à mon avis ...
N / A
N/A
N / A
N/A